Membres associés

Follow by Email

lundi 31 août 2015

Rendez-vous jeudi 3 septembre pour la contre-rentrée de Mediapart

De 19h à 22h30, une émission exceptionnelle en direct de la rédaction : Mediapart fait sa contre-rentrée.

Si cette lettre d'information ne s'affiche pas correctement, merci de consulter notre version en ligne.
Pour être sûr(e) de recevoir nos envois, merci d'ajouter l'adresse suivante dans votre carnet d'adresses mediapart@mailing.mediapart.fr

Mediapart Live
 
Mediapart fait sa contre-rentrée.
Contre le conformisme médiatique, contre les apôtres du nationalisme et de la fermeture, pour de nouvelles solidarités et pour une nouvelle Europe : nous vous proposons une édition exceptionnelle de notre émission « En direct de Mediapart », jeudi 3 septembre à partir de 19 heures.

Tout au long de l'emission, les invités de Mediapart seront amenés à débattre ainsi qu’à apporter leurs éclairages et témoignages.

Le programme de votre soirée :

19h00 - Contre le conformisme médiatique, vive le pluralisme !
19h45 - Contre ces intellectuels apôtres d'une France moisie.
20h30 - Pour une solidarité avec les migrants et réfugiés.
21h30 - Pour une autre Europe, faut-il sortir de l'euro ?

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le billet de blog de l'évènement.

Bénéficiez de notre offre spéciale été : 3 mois pour 9€
 
 
 

Suivez aussi Mediapart sur les réseaux sociaux

Facebook twitter gplus
 
 
Vous recevez ce courrier car, dans le cadre d'une opération ou un partenariat, vous avez accepté d'être contacté(e) par Mediapart.
Si vous ne souhaitez plus le recevoir, cliquez-ici pour vous désinscrire : désinscription.

mercredi 26 août 2015

La rentrée littéraire commence sur Mediapart

Boussole, Illska, La Zone d'intérêt : premières critiques de la rentrée littéraire
Pour afficher correctement ce message consultez notre version en ligne.
Pour être sûr(e) de recevoir nos envois, merci d'ajouter l'adresse suivante dans votre carnet d'adresses mediapart@mailing.mediapart.fr

Lisez Mediapart
Rentrée littéraire

Mediapart se plonge dans les ouvrages de la rentrée littéraire 2015. Retrouvez dès maintenant la sélection de nos journalistes. Entretiens, critiques, analyses, extraits... sont sur Mediapart.

«Boussole», de Mathias Enard, nous indique enfin le Sud «Illska», après le mal total Martin Amis, la Shoah comme Viagra littéraire
Boussole Illska La Zone d'intérêt
Roman majeur de la rentrée littéraire, Boussole (Actes Sud) de Mathias Énard, sous couvert des ruminations nocturnes d'un universitaire viennois, ouvre les voies de l'Orient des lumières. Une prose somptueuse porte ce projet littéraire et politique hors norme. Cet appel du grand large transmet une soif d'altérité, ausculte les différences, opte pour la coexistence.

«Évidemment, l'Holocauste pose problème à tous ceux qui se penchent sur la question». Peut-on encore écrire sur ce passé qui conditionne nos modes de pensée contemporains ? Telle est la question centrale du roman-monde que publie l'écrivain islandais Eiríkur Örn Norddahl, Illska (Le Mal), sans doute l'un des plus ambitieux de cette rentrée littéraire.

Refusé par plusieurs éditeurs français, dont Gallimard qui le publiait depuis 1996, refusé par son éditeur allemand, La Zone d'intérêt de Martin Amis, roman situé à Auschwitz, paraît ces jours-ci chez Calmann-Lévy. Comme le dit si bien Martin Amis lui-même, «l'écrivain a le droit de s'emparer de l'Histoire, encore faut-il qu'il en soit capable»...

Abonnez-vous en bénéficiant de notre offre spéciale été : vos deux premiers mois d'abonnement sont offerts. Les dix premiers abonnés recevront chez eux des cadeaux Mediapart.


Offre spéciale été : 2 mois offerts et des cadeaux Mediapart à gagner

Suivez aussi Mediapart sur les réseaux sociaux

Facebook Twitter Google +

Vous recevez ce courrier car, dans le cadre d'une opération ou un partenariat, vous avez accepté(e) d'être recontacté(e) par Mediapart.
Si vous ne souhaitez plus le recevoir : désinscription.

mardi 18 août 2015

Histoire, littérature, politique : plongez dans les séries d'été de Mediapart

Découvrez toutes nos séries d'été dès maintenant sur Mediapart
Pour afficher correctement ce message consultez notre version en ligne.
Pour être sûr(e) de recevoir nos envois, merci d'ajouter l'adresse suivante dans votre carnet d'adresses mediapart@mailing.mediapart.fr

Lisez Mediapart
Les séries d'été de Mediapart
La réalité des Trente Glorieuses, les mystères de l'écrivain Roger Vailland, des débats filmés entre chercheurs et politiques... Nous vous présentons les dernières séries d'été de Mediapart ! Découvrez-les vite grâce à notre offre d'abonnement spéciale été : 9 euros seulement les trois premiers mois.

Pour les dix premiers abonnés, en cadeau, l'ouvrage d'Edwy Plenel «Dire Non» dédicacé par l'auteur.


Trente Glorieuses [CULTURE-IDÉES] - C'était mieux avant ? Retour sur les Trente Glorieuses

1945-1975 : l'époque de «La France heureuse», où croissance, consommation et plein emploi ne pouvaient que garantir le bonheur... Faux, rétorquent des historiens. En trois épisodes, retour sur ces trente années pour déconstruire le mythe.
Roger Vailland [LITTÉRATURE] - La mosaïque Roger Vailland

Écrivain et journaliste, bolchevik, libertin et héroïnomane, Roger Vailland (1907-1965) fit son retour en librairie en avril 2015, avec la sortie d'un recueil de ses articles, Sacré Métier ! L'occasion de revenir sur un homme aux plusieurs vies.
Entretien [TERRORISME] - Chercheurs vs politiques (3/4). Terrorisme et surveillance : peut-on concilier sécurité et liberté ?

Tout l'été, Mediapart et la Revue du Crieur diffusent des face-à-face entre celles et ceux qui décident de la vie de la cité et celles et ceux qui la pensent. La troisième rencontre oppose la juriste Antoinette Rouvroy à Patrick Mennucci, député socialiste.

Offre spéciale été : 2 mois offerts et le livre d'Edwy Plenel à gagner

Suivez aussi Mediapart sur les réseaux sociaux

Facebook Twitter Google +

Vous recevez ce courrier car, dans le cadre d'une opération ou un partenariat, vous avez accepté(e) d'être recontacté(e) par Mediapart.
Si vous ne souhaitez plus le recevoir : désinscription.

mardi 11 août 2015

Diplomatie, culture, justice... Cet été Mediapart ne prend pas de vacances.

Lisez Mediapart en profitant de deux mois d'abonnement offerts
Pour afficher correctement ce message consultez notre version en ligne.
Pour être sûr(e) de recevoir nos envois, merci d'ajouter l'adresse suivante dans votre carnet d'adresses mediapart@mailing.mediapart.fr

Lisez Mediapart
Diplomatie, justice, mais aussi musique :
cet été, découvrez toute la diversité de Mediapart

C'est l'occasion ! Profitez du moins d'août pour bénéficier de notre offre spéciale été et découvrir l'intégralité du journal pour 9 euros seulement les trois premiers mois.

Les dix premiers abonnés recevront chez eux des cadeaux Mediapart.


[DIPLOMATIE] - L'Iran
à la recherche d'une issue politique en Syrie ?
[MUSIQUE] - Lee Perry,
au jeu du Scratch et de la souris
[JUSTICE] - Tarnac :
les mots des juges pour enterrer le «terrorisme»
Diplomatie Musique Justice
Même s'il ne paraît pas encore très crédible, le plan de paix pour la Syrie que l'Iran serait sur le point de proposer à l'ONU s'inscrit dans un contexte de grandes manœuvres diplomatiques, destinées à répondre à l'effondrement militaire du régime de Damas et à la nécessité de concentrer l'effort militaire de la rébellion et de ses alliés contre l'État islamique. Le point sur les tractations.

Il a jeté les bases du reggae, du dub, du rap et de bien d'autres genres. Il a travaillé avec Bob Marley, The Clash, les Beastie Boys et Paul McCartney. Il a été tout à la fois producteur, prophète et pyromane. Malgré ses 79 ans, Lee «Scratch» Perry n'envisage pas de quitter la scène. Mais obtenir une interview de cette légende vivante est une autre paire de manches. L'historien et écrivain belge David Van Reybrouck a essayé.

Chercher à désorganiser la SNCF n'est pas un acte de terrorisme. Voilà, en substance, les raisons pour lesquelles les juges en charge de l'affaire de Tarnac ont décidé de ne pas renvoyer les principaux mis en examen du dossier pour «actes de terrorisme» mais simplement pour «dégradations» ou «association de malfaiteurs». Mediapart révèle le contenu du document judiciaire qui fait tomber cette qualification de «terrorisme».


Offre spéciale été : 2 mois offerts et des cadeaux Mediapart à gagner

Suivez aussi Mediapart sur les réseaux sociaux

Facebook Twitter Google +

Vous recevez ce courrier car, dans le cadre d'une opération ou un partenariat, vous avez accepté(e) d'être recontacté(e) par Mediapart.
Si vous ne souhaitez plus le recevoir : désinscription.